André Tschanz, photographe, oui mais pas seulement.

Qu’est-ce que la photographie ? Est-ce la prise de vue de votre anniversaire, fièrement exposée sur la cheminée de Mémé ? La reproduction d’un cliché de New York imprimé sur verre, accroché au-dessus du meuble de l’entrée ? Ou encore le selfie qui s’affiche sur votre écran chaque fois que vous regardez votre téléphone ?
L’image n’est qu’un cliché, la photographie comprend également tout ce qu’elle provoque, tout ce qu’elle procure. C’est pour cette raison que, pour le Photographe-de-rue, André Tschanz, la photographie est ce que l’on voit, mais bien plus encore. Ce passionné de l’image dans toutes ses formes cherche avant tout à donner libre cours à son imagination. Au travers d’un apprentissage passionné, il touche à de nombreuses techniques de travail de l’image, fixes ou en mouvements, spontanées ou savamment orchestrées, naturelles ou transformées.
Son large portfolio rend compte de son intérêt pour l’image en tant que vecteur tant graphique, au travers de ses vues de paysages ou urbaines par exemple, ainsi qu’imaginaire, de par ses montages qui allient éléments tirés de différents clichés.
Certains diront que la photo se doit de représenter la réalité. Mais il s’agit là d’une autre vision, celle de la réalité de cet Ami du LAC, qui se laisse inspirer par ce qu’il voit pour en faire quelque chose de nouveau, de frais et d’unique afin de créer une atmosphère, un climat particulier. Tout est question de point de vue en photographie : 4 personnes photographiant un même objet n’auront jamais le même cliché. André Tschanz nous livre donc son point de vue, sa vision du monde, son univers…