Née en Suisse, Marie-Christine quitte son pays pendant une vingtaine d’années pour vivre au Brésil, au Guatemala, mais aussi en Nouvelle-Zélande puis aux Etats-Unis avant de revenir sur le plancher des vaches où elle se sent finalement très bien.

 

Une vraie globe trotteuse

En Europe, en Amérique du Sud, en Amérique centrale ou en Océanie, elle ne cesse de pratiquer une activité artistique. Que ce soit en apprenant à fabriquer des jouets pour une fabrique au Brésil, à manier l’aérographe ou à décorer des vitrines en Nouvelle-Zélande, la globe trotteuse n’arrête jamais d’observer, de s’imprégner de diverses cultures et de prendre le temps d’explorer tous les possibles.

 

Un mélange hétéroclite

Toute cette soif d’apprendre lui a permis de se mettre avec ardeur à la peinture dans son local aux Ateliers de la Côte. Sa personnalité hétéroclite se ressent aux travers de ses coups de pinceaux. En effet, grâce à ses idées et son imagination bouillonnante, elle peut partir d’une toile classique pour arriver à quelque chose de plus poussé, plus coloré ou plus complexe. «Mes sujets peuvent passer du coq à l’âne», s’exclame Marie-Christine. La voyageuse ne se cantonne pas à un style en particulier. Elle peint avec autant de bonheur des combats de reines classiques à l’huile qu’avec l’acrylique, le sable ou encore la rouille. «Problème ou non, je pars dans tous les sens. Je peux autant aimer une oeuvre abstraite qu’un tableau des plus classique», explique Marie-Christine. Néanmoins, l’anatomie, les corps, le mouvement, la force des muscles sont des sujets qui la touchent plus particulièrement. Pourquoi? Pour la vigueur, pour une peinture plus brute, plus bestiale.

 

Semi-autodidacte 

A l’école, on l’appelait déjà la “gribouilleuse”. Dès son plus jeune âge, elle prend l’habitude de dessiner, croquer, griffonner dans tous les cahiers qu’elle peut trouver. A défaut de n’avoir pas pu étudier aux beaux-arts dans sa jeunesse, elle suit quelques formations lors de ses différentes excursions.

 

Marie Christine s’est également appropriée une autre technique de réalisation: le collage. Avec de petits bouts de papier soigneusement sélectionnés dans des magazines et des journaux, elle découpe, compose et colle avec une patience et une précision sans pareille. Une grande sensibilité et beaucoup de talent jusqu’à obtenir un ensemble parfait.

 

La suite de ses projets? Vivre au moment présent, se faire plaisir, découvrir, encore et encore, et partager.