“À quel moment une expression créative devient-elle de l’art ?”

 

Helen photographie, parfois écrit, mais ce qu’elle aime le plus, c’est tracer, exprimer et peindre. Sur son site, elle se demande: “à quel moment une expression créative devient-elle de l’art ?”. Une question qui nous emmène dans un bain de réflexions.

 

Explorer la force créatrice 

Inspiration, passion, envie d’exprimer ses émotions du moment, d’explorer les formes, de jouer avec les couleurs. Naissent, de par ses différentes motivations, des tableaux très différents les uns des autres, souvent abstraits avec un seul et même résultat à chaque fois : l’allégresse d’explorer la force créatrice. Peintre passionnée depuis 2007, c’est dans son propre espace aux Ateliers de la Côte que la Zurichoise d’origine trouve ses inspirations. Pour Helen, impossible de peindre à la maison. Elle s’engage alors comme membre dans un groupe d’artistes à Rolle en complémentarité de son atelier aux Ateliers de la Côte, où elle apprécie s’y déplacer afin de retrouver la liberté de créer.

 

Des formes, des couleurs, une conscience 

Helen étudie les multiples techniques de dessin et de peinture en autodidacte à différentes étapes de sa vie. C’est au début de sa retraite qu’elle commence réellement et concrètement la peinture. Il lui fallait alors un endroit où subsister son besoin d’apprendre et de travailler la peinture et ses dérivés. Pour elle, l’art est un moyen intuitif et émotionnel d’exprimer sa conscience grâce aux couleurs et aux formes. Les images viennent quelque part au fond d’elle en laissant de côté les inhibiteurs habituels tels que vouloir faire quelque chose de plaisant et essayer de tout contrôler.

 

Peindre une expérience 

Peinture acrylique, encre de Chine, néocolor soluble et collage, c’est ainsi que la retraitée créé ses œuvres. “Un jour, j’ai déchiré une œuvre pour la recoller et la recomposer sur une autre”, développe Helen avec une pointe de satisfaction. Influencée par l’environnement externe qui l’entoure, les saisons et les paysages qu’elle peut découvrir lors de ses différents voyages, ses peintures nous emportent dans un univers clément et apaisant. S’inspirant du moment présent, elle commence toujours avec une idée et se laisse emporter sans savoir où aller.

 

Peinture thérapeutique 

Pour Helen, des émotions fortes viennent intuitivement dès le premier trait de pinceau. Ces sensations lui donnent beaucoup de satisfactions, de surprises ainsi qu’un épanouissement personnel voire parfois thérapeutique. N’ayant fait aucune étude dans l’univers artistique, elle fait de la peinture pour le plaisir, pour occuper sa retraite et pour stimuler sa créativité. “Mes peintures ne sont pas exceptionnellement belles, elles laissent une grande ouverture à l’interprétation chez le spectateur et c’est cela qui devient attrayant”, indique Helen.

 

A 75 ans, Helen expose et vend ses œuvres via son site internet et ses plateformes sociales.

Couramment de passage à New-York, elle ramène beaucoup d’influences de “la ville qui ne dort jamais” dans ses peintures. Une manière de différencier ses œuvres d’ici et là-bas.

 

Influencée de part et d’autre, les œuvres d’Helen sont toujours le résultat de sa joie d’explorer sa créativité.