ZOOM  SUR MANUEL SANCHEZ

Une goutte d’eau qui fait déborder l’imagination

 

UN PARCOURS PROFESSIONNEL À L’ORIGINE D’UNE PASSION

D’abord électronicien professionnel en radio-TV, puis à la disparition de ce métier, conseiller en horlogerie et bijouterie de luxe, Manuel Sanchez ne pouvait que s’orienter vers la photographie à haute vitesse de collision de gouttes d’eau pendant ses loisirs. Le chic, la poésie et l’harmonie qui se dégagent de ses œuvres photographiques reflètent bien la sensibilité de l’œil de l’artiste et son sens aigu du beau.

 

ENTRE ATELIER ET LABORATOIRE

Son espace de travail aux Ateliers de la Côte ressemble à un laboratoire qui réunit quelques ficelles de son passé professionnel. De la haute technologie, de l’électronique, des flacons et autres récipients savamment raccordés pour permettre la chute de gouttes d’eau neutres ou colorées dans un conteneur rempli d’eau le plus souvent transparente. La taille de la goutte, le nombre de gouttes, la position par alignement des gouttes, la hauteur de largage sont des paramètres à orchestrer avec précision. Chaque prise de vue est unique. La magie de la goutte d’eau est à chaque fois un spectacle extraordinaire.

Un appareil photo sur son trépied attend l’ordre du maître des lieux. Le cliché ne sera pas truqué via des programmes spécialisés de retouches photos. Une fois l’image affichée sur l’écran, elle sera débarrassée des quelques dizaines de gouttelettes, taches indésirables, pour ne laisser que l’essentiel de la métamorphose.

Aucune retouche de forme ou de couleur. Un ajustage de la lumière, un réglage des contrastes peut toutefois s’avérer nécessaire, mais l’expression de la goutte d’eau est strictement respectée.

 

DES PIÈCES UNIQUES

Comparables à des fleurs par leur côté élancé et raffiné, ou à des élégantes dessinées par d’habiles stylistes, les collisions de gouttes d’eau de l’artiste Manuel Sanchez interpellent, fascinent et créent l’émotion. Coiffées de chapeaux colorés, les éphémères, sous leur ombrelle de velours laissent échapper par-ci par-là de jolies gouttes telles des perles de haute joaillerie.

 

DES DÉBUTS INSPIRÉS

Manuel Sanchez a réalisé ses premiers essais il y a quelques années, inspiré par une photo de collision de gouttes qui lui a paru irréelle.
A l’aide d’un pot de yaourt percé tenu au-dessus d’un récipient d’eau, il a tenté une première expérience photographique. Sans se décourager après ces premiers résultats, il développe sa technique et essaie de reproduire des collisions de gouttes à l’aide d’un goutte-à-goutte médical. De fil en aiguille, il s’est équipé de plusieurs programmes informatiques sophistiqués et grâce à ses connaissances d’électronicien, il s’est composé un véritable laboratoire où la technologie côtoie la poésie.
Depuis 4 ans, Manuel Sanchez ne cesse de s’émerveiller devant l’architecture du hasard qu’il parvient à diriger et à capturer. Les œuvres sont imprimées sur divers supports : toile, plexi, dibond, métal, selon des formats au choix du client.

 

LA PRESSE EN PARLE

Manuel Sanchez expose actuellement jusqu’à fin mars dans le cadre privé de l’école Mont-Olivet à Vich. Les enfants d’une classe ont choisi l’association 1, 2, 3 Soleil qui lutte contre la maltraitance des enfants, à laquelle ils remettront le 25% des ventes des œuvres de l’artiste.

Il a également offert une œuvre à Race for Water, une fondation qui lutte contre la pollution des océans.

Depuis que Manuel Sanchez s’est lancé à l’eau, la revue Macro-photos a publié un article de plusieurs pages illustré de magnifiques réalisations. De plus, l’émission de la TSR « Couleur locale » a diffusé un reportage sur le photographe.

 

INFORMATIONS DE CONTACT

Quelques œuvres de Manuel Sanchez sont exposées au LAC.
Dès fr. 140,- selon format et support.

https://www.lesateliersdelacote.ch/page/manuel/  

page Facebook : Manuel Sanchez Collisions de gouttes