Chantal Boutin, une jeune mère de famille qui décide de vivre de sa passion

Nous avions déjà raconté un peu de l’histoire de Bebiboo dans un Flash du 26 octobre 2018. Chantal Boutin avait démarré son activité de couturière un peu comme on caresse un rêve, timidement, dans le cadre rassurant de la maison. Aujourd’hui, cette jeune mère de famille peut vivre de sa passion. C’est tout d’abord avec la réalisation d’accessoires pour bébés, bavettes, tabliers et autres serviettes pour la puériculture que Chantal démarre son activité sous le nom de Bebiboo. Puis, encouragée par ses premiers clients, elle décide de poursuivre et de développer sa gamme de produits pour bébés.

DESTINATION ZÉRO DÉCHET

C’est sans doute sa sensibilité aux questions environnementales qui oriente Chantal vers le zéro déchet. Sa décision est de fabriquer des accessoires solides, lavables à l’infini donc réutilisables, dans des matériaux propres sans produits nocifs, ni dans les cotons, ni dans les encres d’impression. Il faut dire que les tissus qu’elle utilise sont colorés et imprimés avec des motifs pour les tout-petits.

Beaucoup se souviennent de son atelier de couture au 2ème étage du LAC. Un bel espace aux couleurs vives et tendres à la fois. Après des débuts constructifs dans ce lieu, Chantal s’aperçoit qu’elle a besoin d’une vraie boutique, avec une grande surface d’exposition et d’une arrière-boutique où elle pourrait travailler à la confection de ses articles. Elle estime son besoin en surface à 80m2 environ. Ses amis artistes et artisans aux Ateliers de la Côte l’ont encouragée à développer un nouveau concept. C’est en discutant avec Linda, tatoueuse, qu’elle s’est rendu compte qu’en proposant des produits extrêmement durables elle ne revoyait pas ses clientes très souvent. Elle devait donc proposer des consommables. Pour rester fidèle à sa ligne de conduite, Chantal décide de compléter sa gamme de produits en développant la distribution en vrac, mais uniquement dans les domaines de l’hygiène et de l’entretien.

Aujourd’hui, après quelques semaines de travaux d’aménagement, aidée de ses 2 filles de 14 et 17 ans, Chantal accueille avec fierté et un grand professionnalisme, celles et ceux qui font le pas en direction du zéro déchet. Pour communiquer sur sa démarche écologique de consommation, Chantal a créé ECOLOO. Un joli logo dont l’évidence du lien avec Bebiboo apparaît au premier coup d’œil. Mêmes couleurs et même style plein de fraicheur et de gaité.

CHACUN PEUT S’Y METTRE

« L’essentiel est de faire le premier pas » nous dit l’artisane. Il n’est pas aisé de changer de vieilles habitudes et pour commencer avec de petits gestes pour la planète, on peut remplacer les cotons de soins du visage par des jolis tissus lavables. D’un format généreux, doux et variés dans les couleurs, ces petits disques douillets sont très pratiques.

« Par la suite, on peut passer à l’hygiène de la maison » poursuit Chantal, « en remplaçant les pattes jetables par des tissus lavables, ou le papier ménage par des carrés de tissus spécialement absorbants et réutilisables ».

Les pas suivants visent à supprimer les flacons de shampoing et de gel douche en les remplaçant par des savons, par exemple. Afin d’être cohérente dans sa démarche et bien entendu par profonde conviction, Chantal Boutin s’est mise à la recherche de fournisseurs locaux pour garnir les étagères de son nouveau commerce.

DES SYNERGIES AVEC LES ARTISTES DU LAC

Nous avons eu beaucoup de plaisir à voir ainsi le fameux démaquillant de My Swiss Soap  trôner au milieu des produits rechargeables ainsi que les bougies parfumées de  Je vends la mèche. Il est même possible d’apporter son petit bocal à la boutique pour un remplissage de cire de colza avec une mèche de bois qui crépite joyeusement en diffusant une douce lumière. Hors du LAC, les synergies perdurent et se multiplient. Au quotidien, Chantal met également à profit les précieux conseils de Sacheen Sierro  SSi Marketing   en matière de communication digitale.

APPRENDRE À FAIRE SOI-MÊME SES PRODUITS D’ENTRETIEN ET SES COSMETIQUES

La tendance est au recyclage, à la consommation modérée et aux produits de nettoyage sans danger pour l’environnement. Soucieuse de partager ses convictions, Chantal partage même ses recettes. Il est ainsi possible de participer à des cours pour apprendre à faire ses produits de nettoyage, comme le produit à vaisselle, la lessive, le nettoyant universel et même l’assouplissant pour le linge de maison, ou ses cosmétiques, comme un déo, une lotion pour le corps ou une crème pour les mains ainsi que l’huile de massage pour bébé.

EN CONCLUSION

En ces temps de confinement, où l’on apprend à modérer sa consommation, où l’on prend le temps de réfléchir à l’essentiel, c’est peut-être le moment idéal pour changer ses habitudes. Pourquoi ne pas apprendre à limiter la quantité de produits pour le ménage ? et prendre l’habitude de remplir les conteneurs au lieu de jeter les flacons dans des poubelles toujours plus difficiles et coûteuses à éliminer ?